Royce Vavrek

Né en Alberta, il apprend très jeune le piano puis, plus tard, entreprend des études en composition. Attiré autant par la musique que par le théâtre, il écrit près de vingt pièces en plus de réaliser ses premiers courts métrages. Il s’installe à Montréal au début des années 2000 pour compléter un diplôme en cinéma à l’Université Concordia, avant d’aller à New York décrocher une maîtrise en écriture de théâtre musical. Il s’inscrit alors au Composer Librettist Development Program, mis sur pied par l’American Lyric Theater pour favoriser la naissance de nouveaux opéras.

Il compte à son actif une douzaine de livrets d’opéra, ainsi que des textes pour des cantates et des oratorios. Parmi ses projets les plus marquants, une autre collaboration avec David T. Little, l’opéra Dog Days (2012), lui a valu des critiques élogieuses.  Avec le compositeur Ricky Ian Gordon, il a écrit 27 (2014), un opéra qui fait revivre le salon parisien de l’auteure américaine Gertrude Stein. Créée à l’Opera Theater de Saint Louis, l’œuvre a été reprise en 2016 au Pittsburgh Opera. Gordon et Vavrek prévoient une autre création pour 2017, The House without a Christmas Tree. Il collabore aussi avec la compositrice Missy Mazzoli pour deux opéras : Song from the Uproar (2012) ainsi que pour Breaking the Waves. Cet opéra, basé sur le film de Lars von Trier, créée à Pittsburgh en 2016.

Au cours d’une carrière jeune mais déjà très brillante, il a vu ses œuvres programmées notamment par le Los Angeles Philharmonic, le Brooklyn Philharmonic, Los Angeles Opera, le New York City Opera et maintenant l’Opéra de Montréal. Il a reçu des commandes de la part de plusieurs institutions en Amérique du Nord, parmi lesquelles on note Opera Theater of Saint Louis, Fort Worth Opera, Opera Philadelphia, Houston Grand Opera. En plus de ses travaux comme librettistes, Royce Vavrek agit à titre de co-directeur artistique pour The Coterie, une compagnie new-yorkaise vouée à la création d’oeuvre de théâtre musical.