Dead Man Walking

19h30
Voir le calendrier complet

DURÉE : 2h45
ENTRACTE : 1
SALLE : Wilfrid-Pelletier
LIEU : Place des Arts
PRÉOPÉRA : 18h30

Les avantages de l’abonnement

L’accès aux meilleures places, la liberté de changer vos dates, accès aux préOpéras, et des rabais allant jusqu’à 30 %

Abonnez-vous

Invitez des amis

L'abonnement, c’est 4 opéras pour le prix de 3
Abonnez-vous


Argument

Heggie

Dead Man Walking

En grande première québécoise, une œuvre phare et forte de l’opéra d’aujourd’hui, acclamée partout dans le monde, et un vibrant plaidoyer contre la peine de mort. L’histoire vraie de Sœur Helen Prejean, qui a inspiré le film primé aux Oscars, est ici mise en scène par l’une des étoiles de la mise en scène lyrique canadienne, Alain Gauthier.

Résumé

Dans sa cellule, un condamné à mort attend sa dernière heure, abandonné de tous. Une seule personne ose franchir les portes de la prison, une religieuse qui ne peut tolérer l’idée qu’un homme meure sans avoir auprès de lui un visage aimant…


  • Opéra en 2 actes
  • Livret : Terrence McNally d’après le livre La dernière marche de sœur Helen Prejean
  • Création : War Memorial Hall Opera House, San Francisco, octobre 2000
  • Chanté en anglais avec surtitres français et anglais
  • Production : Fort Worth Opera

Nouvelle production

PREMIÈRE À LA COMPAGNIE ET AU QUÉBEC

Compositeur

Distribution

Sister Helen Prejean Allyson McHardy / Joseph De Rocher Etienne Dupuis / Mrs. Patrick De Rocher Kimberly Barber / Sister Rose Chantale Nurse / George Benton Alain Coulombe / Owen Hart Thomas Goerz / Kitty Hart Mariateresa Magisano / Father Grenville John Mac Master / Jade Boucher Mia Lennox-Williams / Howard Boucher Kurt Lehmann / Sister Catherine Aidan Ferguson / Sister Lillianne Rachèle Tremblay / Un Policier à moto Philip Kalmanovitch / 1er gardien de prison Patrick Mallette / 2e gardien de prison Jeremy Bowes / Frère de Joseph Olivier Bergeron / Frère de Joseph (le plus vieux) Aaron Sheppard / Prisonniers Gaétan Sauvageau, Geoffroy Salvas, Clermont Tremblay, Benoît Leblanc, Normand Richard / Une mère Catherine Lavoie / Mrs. Charlton Valérie Bélanger / Un enfant / Huissier / Chef Wayne Marshall / Metteur en scène Alain Gauthier / Décors Harry Frehner+Scott Reid / Costumes Scott Reid / Éclairages Éric W. Champoux / Chœur de l’Opéra de Montréal Orchestre Métropolitain

Communauté

Place à l’opéra

Un entretien à la découverte de l’opéra en compagnie de connaisseurs et passionnés qui éclairent les œuvres d’une lumière différente. Animation : le musicologue Pierre Vachon (Grande bibliothèque) et Richard Turp, conférencier et spécialiste opéra (Centre Segal)

  • 28 février 2013, 19 hGrande Bibliothèque
  • 4 mars 2013, 19 h 30Centre Segal (en anglais) - 5 $
    INVITÉES
    -Chantal Lambert, soprano et directrice, Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal
    -Béatrice Vaugrante, directrice générale, Amnistie internationale francophone Canada

PréOpéra

Une heure avant le lever du rideau, au Piano Nobile, le musicologue Pierre Vachon (Ph.D.) vous donne quelques clés pour mieux apprécier la représentation. Une incursion au cœur de l’œuvre à la découverte de la musique, du livret, des symboles, de la mise en scène… 

  • Langue : en français avec un bref résumé en anglais.
  • Durée : 30 minutes
  • Lieu : Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier
  • Heure : 18h30
  • Tarif : Gratuit pour les abonnés; 5 $ pour les non-abonnés

ACHETEZ UN BILLET

Critique

CE QU'EN DISENT LES CRITIQUES
La Presse – Claude Gingras

Dead Man Walking : bouleversant. Les mots manquent pour décrire tout ce qu’on vit d’émotion pendant ces bouleversantes trois heures… Etienne Dupuis et Allyson McHardy, lui en condamné, elle en religieuse, dominent le spectacle avec une force extraordinaire, chacun apportant à son personnage une voix souple qui rend fidèlement toutes les nuances du texte. Le metteur en scèneAlain Gauthier, en faisant bouger tout ce monde avec une perfection digne de quelque géniale téléréalité, a signé là l’une des grandes réussites de sa carrière. Inoubliable, le tableau final du condamné…

Le Devoir – Christophe Huss

Chef-d’œuvre à l’opéra. Dead Man Walking est un chef-d’œuvre… [et] un grand et bouleversant spectacle, huilé dans ses moindres rouages par une équipe scénique parfaitement inspirée. Alain Gauthier retrouve la grâce de Suor Angelica et de son diptyque Paillasse/Gianni Schicchi. Dead Man Walking est porté par Etienne Dupuis en transe, avec un chant physique toujours parfaitement en contrôle, mais aussi par Allyson McHardy qui transcende ses limites par un investissement viscéral. Dead Man Walking est par ailleurs illuminé par la direction limpide de Wayne Marshall et par quatre compositions exceptionnelles dans les rôles secondaires : Thomas Goerz, Kimberley Barber, Alain Coulombe et John Mac Master…. Heggie [le compositeur] est un malin, doté d’une suprême intelligence. Mission accomplie à 100 %.

The Gazette – Lev Bratishenko

Les interprètes sont tous d’excellents acteurs. Etienne Dupuis et Allyson McHardy forment un duo phénoménal. Le mezzo harmonieux de Kimberly Barber est à signaler, et la distribution entière exhibe un niveau de jeu raffiné. Je n’ai jamais vu autant de larmes. Voici un opéra qui va dans la bonne direction : vers son public. Vous devriez y aller.

« Puisqu’il faut se lever » – 98,5 FM Montréal – Émilie Perreault

Etienne Dupuis franchement a été extraordinaire sur scène. Son jeu est nuancé. Il a eu toute mon admiration. J’en ai pleuré, il faut vraiment être dans la salle avec les interprètes pour vivre ça.

« C’est bien meilleur le matin » – Première chaîne Radio-Canada – Stéphane Leclair

Tous les interprètes sont superbes. Talentueux, extrêmement doués, particulièrement Etienne Dupuis… c’est un chanteur, mais c’est un comédien exceptionnel, il sait jouer… il est en transe du début à la fin, c’est une révélation; il est vraiment très, très bon.

Bachtrack.com – Andrew Crust

Le chant était magnifique ce soir. Ce soir, la mise en scène, les costumes, les décors et les éclairages étaient en parfaite symbiose, créant un environnement particulièrement réaliste pour livrer ce drame fort. J’ai rarement été si ému àla salle Wilfrid-Pelletier. 5 étoiles

 ASOpera.fr – Louis Bilodeau

Manifestement monté avec beaucoup de soin et servi par des interprètes admirables, le spectacle véhicule une puissante charge émotive qui nous laisse pantelants à l'issue de la soirée. Sans jamais verser dans le pathos, la mise en scène d'Alain Gauthier s'avère d'une parfaite justesse et d'une grande efficacité dramatique. Étienne Dupuis est un Joseph extraordinaire à tous points de vue : sa splendide voix de baryton traduit à la perfection les affres d'un personnage que son jeu rend particulièrement touchant. Allyson McHardy campe une Soeur Helen d'une compassion infinie aussi bien envers le criminel que les parents de ses victimes. Son riche timbre de mezzo convient bien au rôle et elle fait preuve d'une belle endurance tout au long de l'opéra. Le chef britannique Wayne Marshall insuffle à l'Orchestre Métropolitain toute la vigueur dramatique que requiert la partition, notamment dans le magnifique sextuor du premier acte et les dernières scènes de l'œuvre.

UN AVANT-GOÛT

Voir
Voir- Télé-Québec
La Presse
Le Journal de Montréal
Radio-Canada Télé
Radio-Canada Radio - C'est bien meilleur le matin 
Radio-Canada Radio - Catherine Perrin
98,5 FM

11 décembre 2012

http://www.lapresse.ca/arts/et-cetera/201212/11/01-4602754-lart-dans-le-couloir-de-la-mort.php
http://www.montrealgazette.com/entertainment/music/Sister+Helen+Prejean+Dead+Walking+brought+stage/7676378/story.html

http://journalmetro.com/actualites/montreal/205348/dead-man-walking-toujours-pertinent-apres-20-ans/

Commentez