Les types de voix

Voix féminines

Dénomination

Caractéristiques

Rôles emblématiques

Chanteurs emblématiques

Soprano colorature

Voix capable d’agilité dans le suraigu. Pas forcément dénuée de puissance ni de graves.

 

La Reine de la nuit (La flûte enchantée : Der hölle Rache)

Natalie Dessay

Aline Kutan (CAN)

Soprano léger

Voix souple et à l’aise dans l’aigu.

Sophie (Werther : Du gai soleil)

Hilde Güden

Mady Mesplé

Barbara Bonney

 

Soprano lyrique

Voix dotée d’un médium solide mais capable d’agilité dans l’aigu.

Gilda (Rigoletto : Caro nome)

Anna Moffo

Elisabeth Schwarzkopf

Renée Fleming

Colette Boky (CAN)

Karina Gauvin (CAN)

Marie-Josée Lord (CAN)

 

Soprano lirico-spinto (ou Grand lyrique dans le répertoire français et allemand)

 

Grande voix puissante et corsée dans le médium, capable d’alléger son aigu.

Aïda (Aïda)

Maria Callas

Leontyne Price

Leonie Rysanek

Adrienne Pieczonka (CAN)

Soprano dramatique

Voix très étoffée et puissante, dotée d’une solide assise dans le grave et d’aigus percutants.

 

Isolde (Tristan et Isolde : Liebestod)

Turandot (Turandot)

Kirsten Flagstad

Birgit Nilsson

Mezzo-soprano colorature

Graves chaleureux et aigus agiles.

Rosine (Le barbier de Séville : Una voce poco fa)

Teresa Berganza

Cecilia Bartoli

Julie Boulianne (CAN)

Mezzo-soprano lyrique

Voix de femme médiane dont le registre riche se situe entre le soprano et celui  encore plus sombre de contralto

Charlotte (Werther : Va ! Laisse couler mes larmes)

 

Susan Graham

Anne-Sofie Von Otter

Gabrielle Lavigne (CAN)

Fernande Chiocchio (CAN)

Michèle Losier (CAN)

Mezzo-soprano dramatique

Médium consistant, aigu généreux, voix plus large et puissante.

 

Azucena (Il trovatore : Condotta)

Christa Ludwig

Tatiana Troyanos

Huguette Tourangeau (CAN)

Judith Forst (CAN)

Contralto

Voix féminine sépulcrale

 

La mère (Le consul : Berceuse)

Erda (L'or du Rhin)

Kathleen Ferrier

Maureen Forrester (CAN)

Marie-Nicole Lemieux (CAN)

 Voix masculines

Dénomination

Caractéristiques

Rôles emblématiques

Chanteurs emblématiques

Ténor léger

Voix souple et agile, capable de demi-teintes dans l’aigu.

 

Almaviva (Le barbier de Séville : Ecco ridente)

Lindoro (L’Italienne à Alger)

Luigi Alva

Juan Diego Florez

Frédéric Antoun (CAN)

Ténor lyrique

Voix solaire et brillante, dotée d’une bonne assise dans le médium.

 

Nemorino (L’élixir d’amour : Una furtiva lagrima)

Luciano Pavarotti

Roberto Alagna

Pierre Duval (CAN)

Antoine Bélanger (CAN)

Ténor lirico-spinto (ou dramatique dans le répertoire allemand)

 

Voix puissante au timbre plus corsé.

Calaf (Turandot : Nessun dorma)

Plácido Domingo

Franco Corelli

Raoul Jobin (CAN)

André Turp (CAN)

Richard Verreau (CAN)

Marc Hervieux (CAN)

 

Ténor dramatique héroïque (Heldentenor en allemand)

Grave solide, timbre presque barytonal, grande endurance.

 

Tristan (Tristan et Isolde)

Otello (Otello : Esultate)

Lauritz Melchior

Jon Vickers (CAN)

 

Baryton lyrique

Voix souple et chantante, capable de demi-teintes dans l’aigu.

 

Mercutio (Roméo et Juliette : Mab)

Dietrich Fischer-Dieskau

Thomas Hampson

Étienne Dupuis (CAN)

 Baryton dramatique

Médium consistant, aigu généreux, voix plus large et puissante.

 

Rigoletto (Rigoletto : Cortigiani)

Piero Cappuccilli

Renato Bruson

Louis Quilico (CAN)

Baryton-basse

Timbre de basse, mais tessiture de baryton et grande autorité.

Jochanaan (Salomé : Wo ist er)

Hans Hotter

Ezio Pinza

José Van Dam

George London (CAN)

 

Basse bouffe

Voix expressive et volubilité comique.

Bartolo (Le barbier de Séville : A un dottor della mia sorte)

 

Enzo Dara

 

Basse chantante

Couleur sombre mais élégiaque.

Méphistofélès (Faust : Le veau d’or)

 

Féodor Chaliapine

Kurt Moll

René Pape

Joseph Rouleau (CAN)

Pierre Charbonneau(CAN)

Basse profonde

Couleur noire et abyssale.

Fiesco (Simon Boccanegra : Il lacerato spirito)

Martti Talvela

Joseph Greindl

Boris Christoff