Le plus grand opéra de Tchaikovski. Jalousie et amour inassouvi !

Aperçu

Langue: 
Russe (Sous-titres : français et anglais)
Durée: 
3h00
Entracte: 
2

Résumé

Le grand coup d’envoi d’une nouvelle saison riche en émotions. Avec Eugène Onéguine, c’est la sublime musique de Tchaïkovski qui nous transporte dans la Russie romantique de Pouchkine. L’opéra ultime des amours perdues et des regrets sanglants, ici porté avec brio par les talents les plus acclamés de l’art lyrique d’aujourd’hui : Étienne Dupuis et Nicole Car.

Metteur en scène

Tomer Zvulun  >

General and Artistic Director of The Atlanta Opera since 2013, Israeli born Tomer Zvulun is also one of leading stage director of his generation, earning consistent praise for his creative vision and innovative interpretations.  His work has been presented by prestigious opera houses in Europe, South and Central America, Israel and the US, including The Metropolitan Opera, Washington National Opera, Houston Grand Opera, Seattle, Dallas, San Diego, Boston, Pittsburgh, Minnesota, Montreal, Buenos Aires, Israeli Opera, and the festivals of Wexford, Glimmerglass and Wolf Trap, as well as leading educational institutes and universities such as The Juilliard School, Indiana University, Boston University.
 

Argument

  • L'histoire

    L’intrigue se déroule dans une propriété de campagne près de Saint-Pétersbourg, à la fin du XVIIIème siècle. Olga et Tatiana sont les filles de Madame Larina : la première est rieuse et amoureuse du poète Lensky, la seconde rêveuse et mélancolique. Lorsque se présente Eugène Onéguine, un ami de Lensky, Tatiana s’éprend instantanément de cet être froid –  qui répond à sa passion avec mépris. Dénué, semble-t-il, de tout sentiment, Onéguine pousse le cynisme jusqu’à courtiser Olga lors d’un bal : la situation ne fait qu’accentuer la douleur de Tatiana et suscite une terrible crise de jalousie de Lensky, qui provoque son ami Onéguine en duel ; mais c’est lui, Lensky, qui périra lors de ce duel. De longues années s’écoulent. Eugène Onéguine a compris bien tard l’amour qu’il éprouvait pour Tatiana, mariée désormais au Prince Grémine. Alors qu’Onéguine confesse à Tatiana sa passion et ses regrets de n’avoir su répondre à son amour d’autrefois, celle-ci le repousse et l’éconduit à son tour, fidèle à son devoir d’épouse. Entre rage et douleur, Onéguine demeure seul et maudit le ciel.