Champion | Opéra de Montréal

Le jazz rencontre l'opéra dans une arène de boxe

Aperçu

Langue: 
Anglais (Sous-titres : français et anglais)
Durée: 
2h25
Entracte: 
1

Résumé

Emile Griffith, boxeur champion des poids mimoyens, accède à la célébrité mais n’en découvre pas moins la solitude suite au combat où, dans l'arène, il frappe mortellement son adversaire.

Composée par l’un des plus grands jazzmen de notre époque, le trompettiste Terence Blanchard, l'oeuvre raconte une bouleversante histoire d'amour interdite dans la société américaine de l'après-guerre.

Médiathèque

Photos

Champion - Décors et production

Crédit : Ken Howard et Washington National Opera

Extraits musicaux

Champion - Extraits musicaux

Crédit : Washington Opera

Compositeur

Terence Blanchard  >

Terence Blanchard est un trompettiste, compositeur et arrangeur de jazz américain de renommée internationale, né le 13 mars 1962 à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane (États-Unis).

Librettiste

Michael Cristofer  >

Michael Cristofer est un dramaturge, acteur, scénariste et réalisateur américain né le 22 janvier 1945 à Trenton (New Jersey) et a remporté le prix Pulitzer. 

Metteur en scène

James Robinson  >

Le metteur en scène américain James Robinson occupe le poste de directeur artistique à l’Opera Theatre of St. Louis où il a monté de nombreuses productions...

Argument

  • Acte I

    La première scène débute dans l’appartement d’Emile Griffith à Hempstead, Long Island. Souffrant de démence, Emile demeure confus et hanté par son passé. Luis, son fils adoptif, lui rappelle qu’il doit se préparer pour une rencontre importante avec Benny Paret Jr.

    Fin des années 1950. Emile est un jeune homme et vit à St Thomas, sur les Îles Vierges des États-Unis. Il souhaite retrouver sa mère et faire fortune aux États-Unis en devenant chanteur, joueur de baseball ou chapelier. Emile part pour New York. Lorsqu’il retrouve sa mère, cette dernière ne semble plus certaine lequel de ses sept enfants abandonnés il l’est. Dans l’espoir de lui trouver un emploi, sa mère lui présente Howie Albert, un manufacturier de chapeaux. Pour Howie, Emile a davantage le physique d’un boxeur que celui d’un fabriquant de chapeaux et il décide de l’initier et de l’entraîner à la boxe. Délaissant ses rêves, Emile développe rapidement talent pour ce sport mais la boxe l’isole… Seul, déboussolé par le succès, Emile s’aventure dans un bar gay de Manhattan, porte d’entrée vers un monde aussi effrayant qu’attirant. Emile se livre à la propriétaire du bar, Kathy, et évoque les démons de son passé. Enfant, son cousin intégriste Blanche le forçait à tenir des blocks de béton sur sa tête pour le punir de cacher « un démon à l’intérieur de lui ».

    1962: Emile rencontre Benny Paret lors de la pesée avant leur prochain combat. Paret nargue Emile en l’insultant de « maricon », terme espagnol pour désigner péjorativement un homosexuel. Seul avec Howie, Emile essaye de lui expliquer pourquoi ce mot le blesse au plus profond mais pour Howie, il s’agit d’une chose dont on ne parle pas dans le milieu. Emile se demande alors ce qu’est être un homme. Emile et Paret se préparent pour le combat et alors que Paret continue de le provoquer, Emile lui assène 17 coups en moins de 7 secondes et le plonge dans le coma. 

  • Acte II

    De retour dans l’appartement de Long Island, Emile est hanté par le fantôme de Paret enfant qui le questionne sur son ancien adversaire.

    Milieu des années 1960.  Emile va de victoire en Victoire mais malgré les titres, les trophés et l’argent, la mort de Paret est toujours présente. Il décide de tourner la page et de renier son identité et épouse Sadie contre l’avis de tous dont celui de sa mère.

    Début des années 1970. Après son mariage, la roue tourne pour Emile. Les défaites s’accumulent et apparaissent les premiers signes de démence. Howie réalise que les jours d’Emile sont comptés et essaye de le consoler. Mais Emile le rejette, lui, sa femme et sa mère et va chercher du réconfort au bar de Kathy. En sortant, un groupe de voyous l’agressent violemment et aggravent ses lésions au cerveau.

    De retour au présent, Emile évoque le cauchemar de cette attaque et Luis tente de l’apaiser (« c’était il y a longtemps »). Dans un parc de New York, Emile demande pardon à Benny Jr. Luis raconte à Benny que depuis ce combat, Emile lutte pour trouver la paix et qui il est vraiment. De retour à l’appartement, les souvenirs et les voix cessent.