La Reine-Garçon : une nouvelle création à l'Opéra de Montréal de Michel Marc Bouchard et Julien Bilodeau

 

L’Opéra de Montréal annonce la création de La Reine-Garçon, une œuvre sur un livret de Michel Marc Bouchard et une musique de Julien Bilodeau qui sera présentée à Montréal et à Toronto en 2023. Cette œuvre, qui fait l’objet d’une première co-commande entre l’Opéra de Montréal et la Canadian Opera Company de Toronto, confirme encore une fois la place incontournable de Montréal dans la création d’un nouveau répertoire opératique mettant en valeur les plus grands talents d’ici.
Le succès public et critique de l’opéra Les Feluettes, dont la première mondiale avait eu lieu en mai 2016 à l’Opéra de Montréal, avait confirmé l’engouement des Montréalais pour des œuvres qui reflètent la perspective d’artistes québécois sur des histoires qui ont une portée universelle. C’est dans cette optique que la compagnie a commandé, au même duo de créateurs, une œuvre nommée La beauté du monde, dont la première mondiale aura lieu en 2021 et dont l’annonce a été faite au printemps dernier.
« Nous sommes vraiment enchantés de travailler à nouveau avec Michel Marc Bouchard et Julien Bilodeau, et de faire découvrir aux publics de Montréal et du Canada leurs idées révélatrices de la puissance de notre discipline, » avance Patrick Corrigan, directeur général de l’Opéra de Montréal. « Nous sommes aussi enthousiastes de collaborer pour la première fois à la commande d’un nouvel opéra avec la Canadian Opera Company. »
De son côté, Michel Beaulac, directeur artistique de l’Opéra de Montréal explique : « Libre, affirmée, à la fois puissante et fragile, Christine de Suède brisa le moule que lui imposait son époque pour exercer totalement sa liberté de femme. La contemporanéité et la pertinence du sujet commandaient un nouvel opéra. Dans son livret, Michel Marc Bouchard, toujours inspiré, confirme que tout le destinait à l’art lyrique. »
 
L’ŒUVRE
La Reine-Garçon est inspirée de la pièce Christine, la reine-garçon, de Michel Marc Bouchard, présentée pour la première fois au Théâtre du Nouveau Monde à Montréal en 2012 et depuis adaptée à de nombreuses reprises à travers le monde. L’œuvre est inspirée de la Reine Christine de Suède, dont le règne scandaleusement flamboyant et non conventionnel s’est terminé lorsqu’elle a abdiqué le trône à 27 ans. L’opéra se concentre particulièrement sur une période tumultueuse dans la vie de la jeune monarque, alors qu’une visite du philosophe français René Descartes la bouleverse, au point où elle remet tout en question… même son amour pour la Comtesse Ebba Sparre.
L’œuvre fait l’objet de la première commande d’œuvre conjointe entre l’Opéra de Montréal et la Canadian Opera Company de Toronto. À ce sujet, Alexander Neef, le directeur général de la COC, mentionne : « Nous sommes enchantés du partenariat avec l’Opéra de Montréal autour de La Reine-Garçon. Des collaborations comme celle-ci sont essentielles pour rendre compte de la singularité canadienne à travers la création lyrique. »
 
UN MOT DES CRÉATEURS
« Cette histoire témoigne de la fondation de la société moderne et de la naissance des grandes idées qui ont formé les principes humanistes de notre vie culturelle, politique et sociale actuelle » note Julien Bilodeau. « La liberté de la pensée, l’égalité entre les sexes et le savoir scientifique, entre autres, sont des thèmes importants de ce magnifique texte et Christine, la reine-garçon, les incarne tous, faisant d’elle le sujet parfait pour un opéra. Son questionnement intérieur s’affranchit des interdits dans une quête qui cherche à comprendre ce qui nous définit comme êtres humains. » Il ajoute : « Travailler avec Michel Marc est un véritable privilège. Son don des mots et sa sensibilité musicale permettent une collaboration incroyablement stimulante pour moi, en tant que compositeur. »
« C’est un plaisir pour moi de travailler avec Julien » explique Michel Marc Bouchard. « Il est une source d’inspiration. Son écriture musicale est celle d’un grand maître et incorpore le lyrisme et la sensibilité nécessaires pour rendre justice aux différentes facettes de la Reine de Suède. Que nous travaillions sur des scènes intimes ou d’une grandeur épique, Julien est capable de communiquer tant la plus délicate que la plus puissante des émotions. »
 
 
L’OPÉRA DE MONTRÉAL : quand moderne côtoie classique
Après cinq saisons à présenter des œuvres du 21e siècle, l’Opéra de Montréal reconnaît le vif intérêt de son public pour les opéras modernes, qui cohabitent très bien en compagnie des classiques du répertoire autant chez les initiés que les néophytes. Ces œuvres nouvelles, véritables aventures qui sollicitent notre grande diversité d’artistes et des thématiques particulièrement variées, montrent à quel point l’opéra est un art actuel, vaste et profondément inscrit dans la modernité.
 
Œuvres nouvelles dans les cinq dernières années
2019 – Twenty-Seven, de Ricky Ian Gordon et Royce Vavrek
2019 – Champion, de Terence Blanchard et Michael Cristofer
2018 – Svabda, d’Ana Sokolovic
2018 - JFK, de David T. Little et Royce Vavrek
2017 – Another Brick in the Wall – l’opéra, du compositeur Julien Bilodeau d’après les paroles et la musique de The Wall de Roger Waters
2016 – Les Feluettes, de Michel Marc Bouchard et Kevin March
2015 - Silent Night, de Kevin Puts et Mark Campbell
2014 - Dead Man Walking, de Jake Heggie
 
Historique des créations à la compagnie
2017 - Another Brick in the Wall – l’opéra, du compositeur Julien Bilodeau d’après les paroles et la musique de The Wall de Roger Waters
2016 - Les Feluettes, de Michel Marc Bouchard et Kevin March
2002 - Thérèse Raquin, de Tobias Picker
1990 - Nelligan, d’André Gagnon et Michel Tremblay

 

Nouvelles

>