Un classique incontournable du répertoire italien

Aperçu

Langue: 
Italien (Sous-titres : français et anglais)
Durée: 
2h45
Entracte: 
2

Résumé

Bouffon maléfique de jour, père attendrissant la nuit, Rigoletto connaît les dangers qui menacent sa fille Gilda à la cour du dépravé duc de Mantoue. Ses efforts pour la cacher sont vains : le duc sans scrupule trouve Gilda et la séduit. Pour venger sa fille, le bouffon engagera un tueur à gage mais une malédiction bouleversera son projet funeste.

Inspiré du drame Le roi s’amuse de Victor Hugo, cet opéra au rythme soutenu enfile airs et choeurs célèbres. Sur scène, des étoiles du milieu lyrique incarnent avec brio les personnages emblématiques de Verdi.

Médiathèque

Extraits musicaux

Rigoletto - Extraits musicaux

Compositeur

Giuseppe Verdi  >

D’origine modeste, mais pas autant qu’il s’est plu à le prétendre, Verdi commence ses études chez l’organiste du village, les poursuit auprès du maestro di musica de Busseto et les complète à Milan, alors considéré comme le centre culturel italien, auprès de Lavigna, répétiteur à La Scala...

Metteur en scène

Michael Cavanagh  >

Michael Cavanagh, qui compte parmi les metteurs en scène d’opéra les plus célèbres au Canada, a travaillé partout au Canada, aux États-Unis et en Europe, et ce, depuis plus de 20 ans...

Argument

  • Acte I

    Tableau 1 : Une salle du palais ducal

    Au cours d’un bal, le duc de Mantoue confie à Borsa, l’un des courtisans, qu’il s’intéresse à une jeune inconnue aperçue à l’église. Libertin avéré, il remarque dans l’assistance la présence de la comtesse Ceprano; sous le nez de son mari, il la courtise et l’entraîne dans les jardins obscurs. Rigoletto, le bouffon, raille les courtisans, parmi lesquels le comte Ceprano qui, excédé, les invite à concocter une revanche. Le comte de Monterone arrive et accuse publiquement le duc de Mantoue d’avoir déshonoré sa fille. Se servant de nouveau de sa langue acérée, Rigoletto se moque du vieil homme. Alors qu’il est mis en état d’arrestation par le duc, le comte de Monterone se retourne et appelle la malédiction sur le bouffon.

    Tableau 2 : La maison de Rigoletto

    Toujours préoccupé par le sort que lui a jeté Monterone, Rigoletto rencontre Sparafucile, un tueur à gages, qui lui offre ses services. Il décline la proposition et rentre chez lui où il est accueilli par sa fille Gilda. Obsédé par de sombres pressentiments, Rigoletto exhorte sa fille à ne jamais quitter la maison. Celle-ci le rassure lui rappelant qu’elle ne sort que pour se rendre à l’église. Entendant du bruit dans la rue, Rigoletto se précipite à l’extérieur. Profitant de l’occasion, le duc étonné de découvrir que la jeune fille dont il a parlé à Borsa est la fille de son bouffon, se présente déguisé en étudiant. Après son départ, Gilda rêve au séduisant jeune homme. Peu après, pour tirer vengeance de Rigoletto, les courtisans décident d’enlever Gilda qu’ils croient être sa maîtresse. Surpris par le bouffon, ceux-ci lui font croire qu’ils s’apprêtent à enlever la comtesse Ceprano et, par diverses astuces, l’impliquent dans l’enlèvement de sa propre fille. Lorsqu’il réalise ce qui lui est arrivé, Rigoletto est hanté par les paroles de Monterone.

     

  • Acte II : Au palais ducal

    Alors que le duc revient bredouille d’une visite chez Gilda, les courtisans l’informent qu’ils ont enlevé la maîtresse de son bouffon et qu’ils l’ont emmenée au palais. Sachant qu’il s’agit de Gilda, le duc s’empresse de la rejoindre. Lorsqu’il découvre le complot, Rigoletto se précipite au palais et réclame sa fille. Gilda en larmes tombe dans les bras de son père et lui avoue la trahison du duc. Au moment où passe le comte Monterone, condamné à mort par le duc pour l’avoir dénoncé, Rigoletto se rappelle encore une fois la malédiction et, malgré les protestations de Gilda, jure de se venger du duc.

  • Acte III : L’auberge de Sparafucile

    Voulant démontrer à Gilda l’inconstance du duc, Rigoletto conduit sa fille près de l’auberge où entre le duc. Par la fenêtre, ils peuvent le voir faire la cour à Maddalena, la soeur de Sparafucile. À la suggestion de son père, Gilda consent à se réfugier à Vérone; par mesure de sécurité, elle fera le voyage déguisée en homme. Rigoletto et Sparafucile concertent la mort du duc. Maddalena, qui a succombé au séducteur, implore son frère d’épargner le «beau jeune homme»: il n’aura qu’à tuer Rigoletto lorsqu’il viendra remettre le reste des gages et chercher le corps. Sparafucile s’y refuse. Au plus consentira-t-il à tuer le premier homme qui se présentera à l’auberge avant minuit. Revenue par amour sur les lieux, Gilda surprend l’entretien et décide de se sacrifier. À minuit, Rigoletto se présente et reçoit le sac contenant ce qu'il croit être le cadavre du duc. Déchirant la toile, il découvre sa fille expirante. La malédiction s’est accomplie.