« Ainsi, ma vengeance sera… le pardon! » (Angelina)

Aperçu

Langue: 
Italien (Sous-titres : français et anglais)
Durée: 
2h45
Entracte: 
1

Résumé

Angelina sert de servante à ses deux demi-soeurs et à son beau-père. Avec l’arrivée du prince Ramiro dans sa vie, elle va bientôt troquer son balai pour un sceptre!

Un conte classique, un compositeur pétillant, une distribution idéale.

Médiathèque

Extraits musicaux

La Cenerentola - extraits musicaux

Compositeur

Gioachino Rossini  >

Fils de musiciens professionnels, le jeune Rossini apprend la musique sur le tas, en jouant l’alto ou le cor dans les orchestres des théâtres de province où chante sa mère. Quasi autodidacte, il commence très jeune à composer : les Sonates à quatre dès 12 ans, un premier opéra à 20 ans.

Metteur en scène

Joan Font  >

Récemment: Die Zauberflöte (Palacio de la Ópera, La Coruña); La cenerentola (Lyric Opera of Chicago); L’italiana in Algeri (Opera di Firenze)

Prochainement: Allegro Vivace (Teatro de la Maestranza)

Débuts à l’OdM

Argument

  • Acte I

    Le château de Don Magnifico, baron de Montefiascone
    Angelina (Cenerentola) chante la ballade d’un roi, qui, parti chercher épouse, choisit celle qui a le plus grand coeur.
    Alidoro, le philosophe de la cour, se présente au château de Don Magnifico déguisé en mendiant.  Cenerentola a pitié de lui, alors que ses deux demi-soeurs, Clorinda et Tisbe, le renvoient.  Des envoyés du prince annoncent que celui-ci choisira une épouse au bal le soir même.  Clorinda et Tisbe se disputent, chacune voulant être la première à apporter la nouvelle à leur père.  Leur querelle réveille ce dernier qui raconte le rêve qu’il vient de faire.  Ses filles parviennent à interrompre son flot de paroles pour lui faire part de l’invitation au bal.  Toutes deux courent se faire belles.
    Ayant pris l’identité de son valet Dandini, le prince Don Ramiro se présente au château et tombe follement amoureux de Cenerentola dès qu’il la voit.  Questionnée par le prince au sujet de son identité, celle-ci répond évasivement.  Arrive Dandini déguisé en prince; Don Magnifico, Clorinda et Tisbe font tout ce qui est possible pour lui plaire.  Cenerentola supplie Don Magnifico de la laisser aller au bal, mais le Baron refuse, prétendant que ce n’est pas la place d’une servante.  Alidoro lui promet alors son aide, lui assurant qu’elle ira au bal sans toutefois pouvoir révéler sa véritable identité.

    Au palais du prince
    Dandini rend compte à son maître des effets de leurs déguisements sur les deux filles du baron.  Ramiro les a d’ailleurs jugées indignes de son amour.  Lorsque Cenerentola arrive au bal, tout le monde est conquis par sa grande beauté, ce qui attise la jalousie des deux soeurs.  Personne n’accepte l’idée que cette charmante personne puisse être Cenerentola.
     

  • Acte II

    Au palais du prince
    Don Magnifico a été nommé sommelier du château.  Dandini est tombé amoureux de Cenerentola et lui demande de l’épouser.  Cenerentola refuse, avouant qu’elle aime le valet.  Ayant tout entendu, le prince Ramiro lui demande sa main, mais celle-ci répond qu’elle n’acceptera sa proposition que s’il devine sa véritable identité.  Après lui avoir remis un bracelet, elle s’enfuit.  Le prince Ramiro met fin au subterfuge.  Don Magnifico exige que Dandini se décide enfin à faire son choix; il tombe des nues lorsque Dandini lui-même lui apprend qu’il n’est que le valet.

    Au château du baron
    Don Magnifico, Clorinda et Tisbe rentrent du bal de mauvaise humeur et les deux soeurs passent leur frustration sur Cenerentola qui leur rappelle la mystérieuse femme du bal.  Dehors, la tempête provoquée par les incantations d’Alidoro fait rage.  Le prince Ramiro et son valet Dandini doivent se réfugier chez le baron, puisque leur carrosse s’est brisé.  Ramiro reconnaît le bracelet au poignet de Cenerentola et lui déclare son amour.  Alors que le prince et Cenerentola sortent ensemble, Alidoro reste avec Clorinda et Tisbe pour régler les comptes.

    Au palais du prince
    La nouvelle princesse Cenerentola, dont la bonté lui a fait oublier les injustices, implore son époux de pardonner à Don Magnifico, Tisbe et Clorinda.
     
     

Partenaires