Das Rheingold | Opéra de Montréal

Une épopée légendaire et des voix puissantes !

Aperçu

Langue: 
Allemand (Sous-titres : français et anglais)
Durée: 
2h30
Entracte: 
Aucun

Résumé

Dans les eaux du Rhin, le nain difforme Alberich vole l’or pour s’en forger un anneau qui lui donnera le pouvoir du monde s’il renonce à l’amour. Wotan, le maître des dieux, le dérobe à son tour pour payer le luxueux palais qui assoit sa suprématie. Dépouillé de l’anneau, le nain maudit ceux qui le porteront.

Cette oeuvre magistrale de Wagner s’invite pour la première fois en plus de 20 ans à l’Opéra de Montréal. L’or du Rhin, premier volet de la tétralogie de Wagner, est une véritable parabole de l'histoire du monde et une source d'inspiration du Seigneur des anneaux. L’expérience totale de la musique ensorcelante aux créatures mythiques où les Dieux se mêlent aux humains, les nains aux géants.

Médiathèque

Vidéos

Das Rheingold - Bande annonce

Extraits musicaux

Das Rheingold - Extraits musicaux

Photos

Das Rheingold - Décors et costumes

Crédit : Cory Weaver

Compositeur

Richard Wagner  >

Dès l’enfance, sa famille voyage beaucoup pour cause de théâtre; Wagner est pratiquement né dans le théâtre. À Dresde, il est figurant dans le Freischütz de Weber, un intime de la famille à cette époque. Dès lors Wagner sait qu'il sera homme de théâtre. Et comme nombre de romantiques allemands, il cultive l'amour des tragédiens grecs, de Shakespeare, de Gœthe.

Metteur en scène

Brian Staufenbiel  >

Brian Staufenbiel cumule les fonctions de scénographe et de directeur artistique auprès de l’Opera Parallèle depuis sa création, en 2010...

Argument

  • Scène 1– Dans les entrailles du Rhin

    Les trois filles du Rhin, Woglinde, Wellgunde et Flosshilde, nagent dans les profondeurs de la rivière.  Alberich, le Nibelung bossu, demande aux ondines s’il peut se joindre à leurs jeux; malheureusement, sa seule vue les répugne.  Flosshilde prévient ses autres sœurs de bien surveiller l’or du Rhin au cas où Alberich voudrait le dérober.  Ayant tôt fait de constater que ce sont elles qui font l’objet de la convoitise d’Alberich, les ondines se mettent à le taquiner.  Offusqué du traitement que lui réservent les filles de l’onde, Alberich aperçoit alors l’or scintillant sur les rochers.  Apprenant par les chants des ondines que celui qui pourrait s’en emparer, puis en faire un anneau, deviendrait le maître du monde, il saisit l’opportunité, s’enfuit avec l’or et rit des ondines qui appellent à l’aide.

  • Scène 2 – Un site montagneux dominant le fleuve

    Wotan, le roi des dieux, repose endormi, auprès de son épouse Fricka.  À la demande de Wotan, les géants Fasolt et Fafner viennent d’achever la construction de Walhalla, la nouvelle résidence des dieux.  En guise de paiement, il leur a offert la sœur de Fricka, Freia, déesse de la jeunesse.  Fricka est profondément bouleversée en apprenant cette entente, mais Wotan lui promet de ne jamais abandonner Freia aux mains des géants.  Freia arrive, l’implorant de la protéger de Fafner et de Faslot qui arrivent peu de temps après.  Wotan leur dit qu’ils devront choisir autre chose que Freia en paiement de leurs services.  Donner et Froh, les rois du tonnerre et de l’arc-en-ciel, arrivent pour protéger Freia.  Loge, le dieu du feu, entre, clamant qu’il a vérifié le travail à Walhalla et qu’il n’y a trouvé aucune raison pour permettre à Wotan de renier la parole donnée aux géants.  Loge apprend ensuite à Wotan qu’Alberich a volé l’or du Rhin et qu’il s’en est fait un anneau; si les dieux ne réussissent pas rapidement à récupérer le trésor, ils deviendront bientôt les esclaves des Nibelung.  Entendant la conversation, les géants décident d’accepter l’or en guise de paiement au lieu de Freia.  Alors que Wotan s’acharne à dire aux géants que cet or n’est pas pour eux, ceux-ci partent en enlevant Freia, qu’ils ramèneront si l’or leur est remis avant la tombée du jour.  Privés de la jeunesse éternelle de Freia, les dieux commencent à vieillir.  Wotan demande à Loge de l’accompagner à Nibelheim, résidence d’Alberich, afin de reprendre l’or.

  • Scène 3 – Une caverne souterraine

    Ayant forgé l’anneau, Alberich règne sur son royaume.  Mime, le frère d’Alberich, a confectionné le Tarnhelm, un casque magique permettant à celui qui le porte de se rendre invisible ou de se transfomer.  Réalisant le pouvoir du casque, Alberich s’en empare, le revêt pour se rendre invisible, puis bat son frère qui avait refusé de le lui offrir.  Alors qu’Alberich quitte, Wotan et Loge arrivent.  Mime se plaint aux deux divinités de la tyrannie d’Alberich.  Alberich, redevenu visible, revient et, se vantant de sa puissance, menace de s’emparer du monde et de vaincre les dieux.  Loge demande alors à Alberich comment, malgré sa toute puissance, il réussira à se protéger lorsqu’il dormira.  Alberich répond en lui donnant une démonstration du pouvoir du Tarnhelm, se transformant en dragon.  Loge feint la frayeur et demande si le Tarnhelm lui permet aussi de se transformer en quelque chose de petit, comme un crapaud.  Alberich s’exécute, ce qui permet à Wotan de mettre son pied sur Alberich et à Loge de s’emparer du Tarnhelm.  Alors qu’Alberich reprend sa forme habituelle, il est attaché et emmené par les dieux.

  • Scène 4 – Un site montagneux dominant le fleuve

    Wotan et Loge se moquent des prétentions d’Alberich sur le monde.  Afin de gagner sa liberté, ce dernier devra leur remettre l’or.  Alberich accepte, se consolant à l’idée qu’il pourra utiliser l’anneau pour créer d’autres richesses.  Il somme ses esclaves de lui apporter l’or, mais Wotan exige qu’on lui remette aussi l’anneau.  Les dieux doivent prendre de force l’anneau à Alberich qui jette une malédiction sur celui qui le portera.  Freia revient avec les géants qui refusent de la relâcher à moins que l’or ne la fasse disparaître de leur vue.  Le trésor est empilé sur Freia, mais le Tarnhelm doit encore être ajouté afin de lui camoufler les cheveux.  Ses yeux demeurent cependant visibles à travers une fente et Fafner demande qu’on ajoute l’anneau pour colmater la brèche.  Wotan refuse d’abord, mais Erda, la déesse de la terre, apparaît, l’avertissant de la chute des dieux s’il n’abandonne pas l’anneau.  Wotan suit donc son conseil et jette l’anneau.  Freia rejoint les dieux alors que Fasolt et Fafner commencent à se chamailler sur le partage du trésor.  Une bataille s’ensuit et Fasolt est tué par Fafner, qui lui arrache l’anneau du doigt, emballe le trésor et part.  La malédiction d’Alberich a fait sa première victime.  Donner utilise son tonnerre et ses éclairs pour illuminer le ciel.  Les nuages se séparent pour laisser apparaître un arc-en-ciel qui surplombe la vallée du Rhin et fait un pont jusqu’à Walhalla.  Les dieux forment une procession sur le pont et Wotan entonne un hymne en l’honneur de leur château.  Loge, d’abord incertain, sera le dernier à rejoindre les autres.  Alors que les dieux traversent le pont, on entend les lamentations des filles du Rhin pleurant l’or perdu…