Oriol Tomas (Canada)

Metteur en scène

Biographie

Récipiendaire du premier prix du concours du Centre français de promotion lyrique, Oriol Tomas mettra en scène Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet entre 2014 et 2016, dans seize maisons d’opéra de France dont, entre autres, le Théâtre du Capitole de Toulouse, l’Opéra du Grand Avignon, l’Opéra de Bordeaux, l’Opéra de Marseille, l’Opéra de Nice et l’Opéra de Montpellier. Le spectacle sera également présenté au Théâtre du Passage à Neuchâtel en Suisse. Pendant la saison 2014-15, il met en scène Ariadne auf Naxos de Strauss au Pacific Opera Victoria, Le barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Montréal et Don Pasquale de Donizetti, tournée des Jeunesses musicales du Canada. En 2013, il a mis en scène La Chauve-souris de Strauss à l’Opéra de Montréal et Don Giovanni de Mozart d’abord à l’Opéra de Tours et ensuite à l’Opéra de Reims. Dans les dernières années, il a mis en scène Rodelinda de Handel au Pacific Opera Victoria, la cantate Apollo et Daphné de Handel au Festival International de Musique Baroque de Lamèque, La Périchole d’Offenbach au Conservatoire de musique de Montréal et Il Trovatore de Verdi à l’Opéra de Montréal. Pour l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, il a mis en scène The Consul de Menotti, en collaboration avec l’École nationale de théâtre du Canada, Noël à l’Opéra avec l’Orchestre Métropolitain, Apéro à l’Opéra, une série-télévisée à ARTV, The Telephone de Menotti et deux de ses créations : Le Quatrième Enfant-Lune, musique de Gabriel Thibaudeau et Aleacanto, programmée dans la série PdA junior de la Place des Arts de Montréal et nominée aux Prix Opus 2010-11 dans la catégorie «Meilleur spectacle jeune public de l’année». Dans le cadre de sa Maitrise en mise en scène d’opéra à l’École supérieure de théâtre de l’Université du Québec à Montréal, il a présenté Pelléas et Mélisande de Debussy. Il est également diplômé en interprétation théâtrale à l’UQÀM, en plus d’avoir étudié la mise en scène et la recherche théâtrale à l’Université Laval à Québec. En plus de siéger sur plusieurs jurys, il enseigne les techniques de jeu aux chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, de l’Académie de musique et de danse du Domaine Forget, du Pacific Opera Victoria's Young Artist Program et du Folyestivale de Montréal.

Photo: Pierre-Etienne Bergeron

Récemment

Rodelinda (Pacific Opera Victoria); The Consul (Atelier lyrique); Il trovatore (Opéra de Montréal)

Prochainement

Don Giovanni (Opéra de Tours, Opéra de Reims)

À l’opéra de montréal

Il trovatore janvier 2012
La chauve-souris janvier 2013