2300

Partager cet article

Portrait de pvachon

2300. Ceci n’est pas une adresse.

C’est le nombre d’ados qui envahiront la salle Wilfrid-Pelletier ce jeudi 15 mai pour assister à la générale de Turandot!  Chill!

2300 ados en jeans ou tirés à 4 épingles (le plus souvent), car c’est la fête, le temps d’une sortie à l’opéra! 

La plupart y viennent pour la première fois. Certains sont rétifs, d’autres ont le regard hagard. La majorité est excitée, de cette excitation propre à la découverte : d’un nouvel art, d’une nouvelle sensation, d’une nouvelle émotion… d’un nouveau lieu aussi. 

Opéra, Madonna, Beyoncé, Justin Bieber… qu’importe le spectacle pour eux. Ils arrivent l’esprit ouvert et libre de tout préjugé. 

Les accompagnent les profs qui ont osé une sortie culturelle autre. Autre que du sport (bien que chanter de l’opéra, c’est bien souvent du sport), autre que du cinéma, du théâtre, un musée… Autre que le centre Bell avec ses grandes stars de la pop-rock-funk-hiphop-techno-rap… 

Pour optimiser la sortie, les profs reçoivent, quelques semaines avant, un guide pédagogique sur l’œuvre, histoire de les préparer un peu. Cela semble fonctionner, car à prêter l’oreille à leur conversation, je m’émerveille de les entendre parler opéra avec autant d’enthousiasme que pour le dernier bidule techno ou le plus récent exploit sportif! 

En salle, ils écoutent religieusement, s’abandonnant à la musique, aux voix, à l’histoire, au spectacle… Ils rient sans pudeur et s’émeuvent spontanément. Leur émotion est réelle et palpable. Et lorsque le rideau tombe sur les derniers accords, un tonnerre d’applaudissements éclate à faire vibrer les murs et sourire d’étonnement les artistes qui reçoivent leurs salves et leurs cris de joie! 

2300 ados, trois fois l’an, vivent l’expérience de l’opéra en salle grâce à ces profs, «passeurs de culture», qui s’aventurent sur des sentiers moins fréquentés. Et cela fait des années que ces générales étudiantes existent, terreau de notre public de demain.

2300 : ceci n’est pas une adresse, mais le nombre de graines semées trois fois l’an et qui, un jour, fleuriront peut-être.

Jeudi 15 mai, ils seront 2300 à découvrir la Chine légendaire de Turandot.

Pour en savoir plus

 

Catégorie: 

Commentez

Facebook

Retour aux articles