Ana Sokolovic

Montréalaise d’adoption depuis maintenant 20 ans, la compositrice d’origine serbe Ana Sokolović est bercée dans l’art dès sont plus jeune âge. Elle étudie le ballet classique avant de faire ses premières armes en théâtre et en musique. Elle entreprend des études universitaires en composition auprès de Dusan Radić à Novi Sad et Zoran Erić à Belgrade, puis complète une maîtrise au côté de José Evangelista à l’Université de Montréal au milieu des années 1990. La fascination de la compositrice pour les différentes formes d’expression artistique teinte son travail. À la fois riche et ludique, sa musique plonge l’auditeur dans un univers imagé, souvent inspiré du folklore des Balkans et de ses rythmes festifs et asymétriques. Grâce au vent nouveau qu’insufflent ses compositions, elle ne tarde pas à faire sa marque dans le paysage musical contemporain au Québec et au Canada, mais également à l’échelle internationale.

Au fil des ans, commandes et prix se multiplient pour Ana Sokolović. Pièces pour orchestre, voix et formations de chambre, opéras et musiques de scène composent aujourd’hui son répertoire. De 1995 à 1998, elle obtient trois prix au Concours des jeunes compositeurs de la Fondation SOCAN. Elle reçoit en 1999 le premier prix du Concours national des jeunes compositeurs de Radio-Canada dans la catégorie musique de chambre, ainsi que le grand prix toute catégorie. En 2005, elle obtient le Prix Joseph S. Stauffer du Conseil des Arts du Canada puis, en 2007, le Conseil québécois de la musique lui décerne le Prix Opus du compositeur de l’année. En 2008, elle remporte le Prix Jan V. Matejcek lors du Gala annuel de la SOCAN, récompense qu’elle recevra à nouveau en 2012. En 2009, elle se mérite le prestigieux Prix du Centre national des Arts à Ottawa qui comprend commandes, résidences et enseignement sur une période de cinq ans. À l’été 2012, son opéra SVADBA-WEDDING, commande et création de Queen of Puddings Music Theatre, reçoit six nominations lors des prix Dora Mavor Moore et remporte finalement les honneurs dans la catégorie Outstanding New Musical/Opera. L’opéra entame dès lors une tournée au Canada et en Europe qui se poursuivra jusqu’en 2015.

La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) profitait récemment du 20e anniversaire de l’arrivée d’Ana Sokolović au Québec pour célébrer son œuvre. « En raison de l’envergure, de la diversité et de la qualité de son œuvre; en raison aussi de l’originalité de sa démarche, de son dynamisme, de sa crédibilité auprès des institutions les plus reconnues et de sa sensibilité aux publics de tous âges »*, le comité artistique de la société choisi à l’unanimité de lui consacrer la troisième édition de sa Série Hommage. La série, déployée sur la saison 2011-2012, rencontre des sommets de participation. Artistes et organismes canadiens répondent avec enthousiasme à l’appel lancé. Plus de 200 événements ont lieu de l’est à l’ouest du pays en son honneur.

Ana Sokolović a récemment reçu une commande de la prestigieuse Canadian Opera Company, dont la première est prévue pour la saison 2019/20.

La Fondation Émile-Nelligan a remis en novembre 2015 l’important prix Serge-Garant à Ana Sokolović. « À travers l’intégration de ses propres racines et la transposition de son identité personnelle dans une culture vivante et universelle, qui est aussi la nôtre, Ana Sokolović compose une musique qui nous rejoint, nous, à Montréal, mais aussi nous, à Toronto, et nous, à Aix-en-Provence, ou à Belgrade. » – Réjean Beaucage, Président du Jury.

Ana Sokolović est professeur de composition à l’Université de Montréal.